Mon ado fume…


À 15 ans, 56% des jeunes ont expérimenté le tabac et 19% en font un usage quotidien…

Le choix de fumer est avant tout identitaire car fumer apparait comme sexy, la cigarette occupe les mains et donne un style nous explique Isabelle Filliozat dans son livre « On ne se comprend plus ».

Fumer a aussi un parfum de transgression des interdits et est par conséquent un symbole de liberté pour les adolescents parfois en mal d’estime d’eux-mêmes. Les messages alarmants présents sur les paquets n’ont aucun effet dissuasif face à ces arguments sociaux et personnels.

Les facteurs de risque les plus importants sont :

  • l’impulsivité
  • la consommation d’alcool
  • un faible niveau scolaire

Pour combler ces failles, nous, parents et enseignants/éducateurs, pouvons nous engager dans des actions qui visent à :

  • remplir le besoin d’attachement en étant plus présents et attentifs à la personnalité et aux expériences de notre ado (voir cet article)

  • renforcer son estime de soi (voir cet article)

  • le soutenir dans sa scolarité (voir cet article)

  • croire en lui/elle (voir cet article)

  • évoquer le tabac sans moraliser mais pour informer et poser des mots sur les motivations intrinsèques et les véritables besoins (être accepté dans une communauté par exemple)

Si un des parents fume, il est peut-être temps d’arrêter pour montrer la voie.

 

Source : « On ne se comprend plus » d’Isabelle Filliozat disponible sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.