Emotions : dire cette simple phrase plusieurs fois par jour va changer la vie de votre ado

Une phrase, une seule. Le fait de la dire va littéralement changer la vie de votre ado (et la vôtre si vous l’imitez). En effet, elle facilite la gestion des émotions. Et c’est prouvé par les neurosciences.

 

Cette simple phrase est la suivante :

« Maintenant, je me sens …[à compléter par votre émotion]. »

 

Comme nous l’explique Catherine Gueguen, « Nommer ce que nous ressentons nous fait du bien ».

Et ce bien-être est visible au niveau de notre cerveau. En effet, « quand nous sommes stressés, l’amygdale cérébrale, centre de la peur, provoque la sécrétion de cortisol, de l’adrénaline, molécules qui, en quantité importante peuvent être très toxiques pour notre santé physique et psychologique. Quand nous parvenons à poser des mots sur des émotions, nous diminuons l’activité de l’amygdale, la sécrétion d’adrénaline et de cortisol ralentit, notre stress diminue et nous nous apaisons. »

Extrait de « vivre heureux avec son enfant » de Catherine Gueguen.

Retenons que lorsque nous disons :

« je suis en colère »

« je me sens triste »

« j’ai peur »

Cela nous soulage. L’intensité émotionnelle diminue.

 

Le rôle des parents dans la reconnaissance des émotions des ado

Dans le cerveau de l’ado « en chantier » (voir cet article), il est parfois difficile de remarquer les émotions émergentes. C’est pour cette raison qu’une approche empathique s’impose côté parents.

Ainsi, lorsqu’un adolescent a un comportement inhabituel (mutisme ou surexcitation), nous pouvons faciliter la gestion émotionnelle ainsi :

  • en remarquant une émotion ou un état d’âme « je vois que tu es triste… » « je te sens préoccupé »
  • en rappelant notre attachement affectif et notre disponibilité pour discuter ou simplement écouter : « je suis là si tu as besoin que nous en parlions. Je t’aime. »
  • en évitant absolument les reproches et les cris qui déclenchent une position de retrait ou de « fermeture ».
  • en évoquant des expériences passées où votre ado a surmonté telle ou telle émotion.

La méditation facilite la traversée des émotions (et aide à lutter contre la dépression)

La méditation permet aux adolescents d’apprendre à « traverser » leurs émotions. Cela passe par une observation de leur météo interne en passant par une prise de conscience des modifications physiologiques relatives à un état émotionnel. Ajoutons que la méditation augmente l’empathie, ce qui facilite les rapports sociaux, source potentielle de tourments…ou de grande joie.

Une étude réalisée sur des adolescents âgés de 13 à 20 ans a clairement démontré que la pratique de la pleine conscience à l’école permet de réduire et prévenir la dépression.

 

Source : « Vivre heureux avec son  enfant » de Catherine Gueguen.

 

Complément :

La méditation pour les ados : nous vous conseillons « comment ne pas finir comme tes parents » de Soizic Michelot et Anaël Assier.

Vous trouverez une méditation guidée extraite de l’ouvrage dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *