NeurosciencesVidéo

Plaisirs et addictions chez les adolescents

La sensation de plaisir, qu’elle provienne d’un carré de chocolat, d’une séance de sport ou d’une herbe choisie est le résultat d’interactions chimiques. Le circuit cérébral de la récompense s’active et libère de la dopamine. Alors, la sensation de plaisir en découle. Il est logique de chercher à retrouver ce circuit du plaisir mais la frontière entre bien-être et dépendance est vite franchie. A long terme, les drogues dérèglent certaines parties du cerveau liées aux émotions et à la mémoire. Plus sensibles, les neurones des adolescents peuvent être durement touchés par la toxicité de certaines substances. Entretien avec Michaël Naassila, professeur de physiologie et directeur de l’équipe Inserm ERI 24  » Groupe de Recherche sur l’Alcool & les Pharmacodépendances (GRAP)


En savoir plus sur Ado Zen

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Ado Zen

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading