La formulation positive : un outil idéal pour que les ados comprennent les consignes

« Ne pensez SURTOUT pas à un éléphant bleu. »

« Il est interdit de rire ! »

« Ne fais pas la tête ! »

 

Notre cerveau a du mal avec la négation et les interdits. Normal, cela l’oblige à imaginer une scène et à la barrer… L’inhibition est compliquée !

Alors que si nous présentons une scène différente (celle attendue) en indiquant que c’est celle-ci qui compte, c’est beaucoup plus simple !

La formulation positive, c’est cela : retranscrire une négation ou un interdit en affirmation, règle ou consigne.

« Il est interdit de manger dans sa chambre » deviendra « Tu as le droit de manger dans la cuisine ou sur la terrasse. » (en plus, il y a un choix dans cette phrase).

« Ne mets pas tes pieds sur ton lit avec tes chaussures » deviendra « Les chaussures restent à l’entrée. En chaussette sur le lit seulement s’il-te-plait ».

 

Cet entrainement à la re-formulation positive a un autre effet positif : il améliore le moral de celui qui l’emploie et de celui qui l’entend.

En effet, lorsqu’on pense en termes d’interdits, de contraintes et de limites, nous alimentons le pessimisme en nous focalisant sur les problèmes alors que la communication positive nous aide à voir les solutions et nous permet donc de cultiver notre optimisme et notre confiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.