Coaching ado : 7 phrases à se répéter pour retrouver confiance en soi

Voici 7 expressions à remplacer pour gagner en confiance en soi.  🙂

A transmettre aux ados et à utiliser en tant que parents. 

 

Remplacez « je ne pourrai jamais » par « j’y arriverai », puis décomposez par écrit ce que vous devez faire pour atteindre  l’objectif que vous visez. Mettez-vous à l’ouvrage sans attendre.

Remplacez « je ne suis pas capable » par « je peux le faire », puis souvenez-vous d’un précédent succès dont vous êtes fier. Ressentez toutes les sensations inhérentes à cette expérience. Serrez le poing et lancez-vous. Vous l’avez déjà fait, vous pouvez le faire de nouveau.

Remplacez « je ne le mérite pas » par « je le mérite ». Vous avez droit au meilleur. Donnez-vous les moyens de réussir et récoltez les fruits. Agissez constamment sans léser autrui et réussissez !

Remplacez « je ne suis pas assez préparé/parfait » par « j’ai le droit à l’erreur ». Les erreurs font partie de la réussite. On apprend en tombant. Tout le monde connait l’échec, y compris ceux qui ne le montrent pas. De plus, la perfection n’existe pas donc inutile de la viser. Gardez le cap, ne vous découragez pas et acceptez chaque leçon que la vie vous apporte. Dites-vous aussi qu’une erreur est une nouvelle possibilité de mieux faire. Au plus vite vous vous y frotterez, au plus vite vous vous améliorerez.

Remplacez « je prends un risque » par « je tente ma chance ». Servons-nous de la richesse de notre vocabulaire pour changer notre manière de penser ! Un risque est effrayant. Appelons-le « chance ». 🙂

Remplacez « il faut/il faudrait » par « je choisis ! ». Vous avez remarqué à quel point « il faut/il faudrait » vous démotivent ?

Parlez au présent et suivez vos objectifs. Faites un pas après l’autre. Concentrez-vous sur votre mouvement, dans l’instant présent. Inscrivez-vous complètement dans l’action.

Remplacez « Tout le monde va se moquer de moi si j’échoue ! » par « ce qui compte c’est ce que moi je pense de moi ».

Si vous êtes bienveillant avec vous, qu’importe ce que pensent les autres qui ont leurs propres problèmes, soit dit en passant. De plus, on s’imagine souvent être jugé par autrui mais on ne pense que trop peu aux personnes qui nous aiment et nous admirent. Il est grand temps de porter notre regard sur ce qui nous fait du bien.

J’ai un autre argument à vous soumettre. Les gens qui vous jugent sont en réalité envieux de ce que vous êtes. Vous représentez pour eux l’expression de désirs inassouvis. De plus, c’est vous qui décidez d’être contrarié ou pas par ce qu’ils vous font (ou ce que vous imaginez qu’ils vous font).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *