Pourquoi les punitions ne sont pas efficaces avec les adolescents

Dans son livre “On ne se comprend plus“, Isabelle Filliozat nous explique pourquoi les punitions sont inefficaces avec les adolescents.

Et ce pour plusieurs raisons :

  • À partir de 13 ans, une zone du cerveau des ados appelée le gyrus cingulaire antérieur lui permet de modifier son comportement après avoir pris conscience d’une erreur.
  • La punition cible le comportement et non la cause (qui réapparaitra à coup sûr)
  • La punition diminue le sentiment de responsabilité et prive l’adolescent de la possibilité d’apprendre les conséquences naturelles de ses actes.
  • La menace de punition pollue les rapports parent/ado et mène à des réflexes de dissimulation pour éviter les sanctions.

 

Pour remplacer les punitions, nous pouvons donc :

  • Autoriser l’erreur et laisser l’opportunité de réparer afin de développer la responsabilité des ados.
  • Proposer notre écoute sans juger pour déterminer la cause de l’erreur et suggérer des pistes pour ajuster les comportements.
  • Poser des questions sans réveiller la culpabilité comme “Que s’est-il passé ?” plutôt que “Pourquoi as-tu fait ça ?”.

“On ne se comprend plus” d’Isabelle Filliozat est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.