Neurosciences : Les critiques et les cris « ferment » le cerveau des ado

Ah, l’adolescent, cette créature étrange aux réactions tellement illogiques pour les parents qui perdent souvent patience et glissent dans les affres de la colère et des éclats de voix, méthode qui s’avère totalement inutile selon les neurosciences. Explication.

brain-770044_1280

Une récente étude vient de démontrer les effets de la critique d’une mère face à son adolescent.

Les résultats suggèrent que les jeunes peuvent répondre aux critiques maternelles par une augmentation de la réactivité émotionnelle mais une diminution du contrôle cognitif et de la transformation sociale cognitive.

En bref, l’adolescent se ferme totalement face aux critiques et arrête de chercher à comprendre les motivations de ses parents.

 

Une méthode non-violente est donc préférable. Nous y reviendrons très bientôt.

Source

2 pensées sur “Neurosciences : Les critiques et les cris « ferment » le cerveau des ado

  • 10 février 2017 à 17 h 17 min
    Permalink

    Tout est dans votre commentaire.
    Comment ne pas glisser dans les affres de la colère. Lâcher prise, anticipation, écoute active, dynamique positive. Nos ados viennent très vite à bout de ces méthodes surtout qd la communication est déjà difficile en mode de croisière; non pas qu’on ne communique pas mais que l’intérêt porté à ce qu’on dit est relégué derrière d’autres préoccupations.

    Répondre
  • 15 février 2017 à 13 h 23 min
    Permalink

    Merci beaucoup !Oui je suis d’accord avec vous car je connais bien les effets… Juste il faut bien expliqué notre émotions et pourquoi on demande une chose. Sinon on laisse une trace très fort sur nos enfants. Dans la vie si personne me crie je suis tout de suite très mal et mon cerveau bloque… Après dans notre travail aussi et dans notre vie en famille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *