La puissance des questions ouvertes pour communiquer avec les ados


Pour discuter avec un adolescent, l’aider à réfléchir et à décider, rien de tel que de s’entraîner à poser des questions ouvertes.

Ces questions ne se cantonnent ni à interroger de façon binaire en attendant un « oui » ou un « non » ni à imposer nos jugements d’adultes, ni à prouver qui a raison et tort, il s’agit plutôt de faire preuve de curiosité et d’empathie afin de renforcer la confiance mutuelle et de ne pas réveiller d’émotions « défensives » parasites à l’expression orale (comme la colère).

Ces questions ouvertes sont donc des ponts et non des murs qui invitent à l’exploration et au dialogue.

Notons également que cette tolérance et cette écoute sont des modèles pour les adolescents qui nous imitent, même inconsciemment.

 

Isabelle Filliozat nous donne quelques exemples dans son livre « On ne se comprend plus » :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *