« Je me défends du harcèlement » : un guide essentiel pour les ados

A travers 15 récits d’enfants harcelés, Emmanuelle Piquet aident les adolescents à poser des mots sur ce qu’ils ressentent et surtout à trouver la force, les méthodes et les idées pour se sortir des différentes formes de harcèlement.

je me défends du harcèlement

Le harcèlement peut prendre plusieurs formes et les « acteurs » de cette douloureuse expérience ne sont parfois pas ceux auxquels on pense initialement. Certes, le harcèlement à l’école constitue l’essentiel de l’ouvrage, mais les conseils d’Emmanuelle Piquet portent sur des cas aussi divers que les fratries, les rapports avec les beaux parents, l’amitié, les réseaux sociaux, le racisme, le handicap…et même l’auto-harcèlement.

Exemple  Jean-Paul humilié quotidiennement par Lucas

Jean-Paul est harcelé par Lucas et ses « soldats » qui l’insultent, le tapent, l’humilient de différentes façons. Il est vrai que son look « intello » attire l’oeil de ses détracteurs qui s’acharnent jour après jour et l’isolent de ses pairs. Jean-Paul est donc seul et souffre en silence. A quoi bon crier, tout le monde s’en fout…Le soir, Jean-Paul rêve qu’il est grand et musclé et qu’il colle Lucas contre le mur en lui hurlant de le laisser tranquille. Mais il n’est ni grand, ni musclé… Il envisage donc de fuir en changeant de collège dès l’année prochaine.

je me défends du harcèlement

Le conseil de psy d’Emmanuelle Piquet est de modifier la manière d’agir afin que ces nouvelles causes provoquent de nouveaux effets. Elle expose la règle du 180° ou « boomerang stratégique » ou encore « flèche de résistance ».

Ainsi, si on prend de la hauteur sur la situation, on constate que le point commun à toutes les situations de harcèlement est la réponse de Jean-Paul qui dit doucement « arrêtez… » et qui essaie de se fondre dans le paysage pour laisser passer l’orage.

je me défends du harcèlement

Cette méthode alimente le cercle de harcèlement. Pour en sortir, Jean-Paul va inverser les rôles, en prenant le pouvoir sur son assaillant :

Lorsque Lucas le traite de Ksos, Jean-Paul va lui répondre fermement « C’est toi le gros Ksos, t’es obligé de me parler pour avoir une vie sociale. Ben oui, regarde, tu passes toutes tes récrée avec moi, sinon t’as pas de vie. »

Si l’autre réagit par un « Ta gueule, gros con. »

Jean-Paul lui rétorquera : « A demain, n’oublie pas que sans moi tu n’es rien. »

Chaque jour suivant, Jean-Paul pourra , lorsqu’il croisera Lucas, ouvrir grand les bras en mimant un baiser.

Ce changement de comportement de Jean-Paul porta ses fruits et bientôt, Lucas et sa bande ne firent plus d’histoires.

je me défends du harcèlement

Conclusion

« Je me défends du harcèlement » est un ouvrage à mettre entre les mains de tous les adolescents.

  • Il permet de poser des mots sur ce qu’ils ressentent.
  • Il leur offre une nouvelle perspective via des questions-déclics et des schémas.
  • Il leur fait prendre conscience du pouvoir qu’ils possèdent en eux pour modifier les situations et ne plus souffrir.
  • Il leur enseigne l’art de la réplique orale et autres méthodes de communication d’auto-défense et de résolution des conflits.

Ils sortent ainsi progressivement du costume de victime et retrouve confiance en eux.

 

Notons que ce livre est aussi l’occasion de dépister les « jeux psychologiques dangereux » à la fois pour soi et pour les autres.

 

« Je me défends du harcèlement » d’Emmanuelle Piquet. 

Disponible sur amazon.fr et chez votre libraire (10€)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *