Les ados détestent les interdits et préfèrent les règles !

Dans son dernière livre « On ne se comprend plus« , Isabelle Filliozat nous explique que poser des interdits à un adolescent est le meilleur moyen pour qu’il les transgresse.

Les interdits sont des limites qui sont perçues comme des privations de liberté, une tentative de contrôle et un refus d’accepter leur personnalité naissante qui s’exprime dans leurs actes. Ajoutons aussi que les interdits réveillent le « cablage » naturel à la résistance, ce qui peut provoquer des conflits.

Afin que la collaboration soit favorisée, préférons les règles !

Les adolescents sont prêts à respecter des règles si ces dernières sont raisonnables, justes et appropriées. Celles qui n’entravent pas leur croissance donc.

Pour établir ces règles et responsabiliser les ados, rien de tel que d’organiser une petite réunion de famille pendant laquelle les règles seront validées ensemble ou modifiées dans une logique générale de reconnaissance des besoins de chacun.

Pour résumer, remplaçons les interdits qui sont des limites et se bornent à imposer ce qu’il ne faut pas faire par des règles qui sont des consignes liées à une procédure.

« Ne pas » deviendra donc « Quand…alors… » ou « Dès que… »

 

« On ne se comprend plus » d’Isabelle Filliozat est disponible sur :

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *