Le manque de sommeil met le cerveau des ados en danger

Les chercheurs de l’unité INSERM 1000 « Neuro-imagerie et psychiatrie » (Université Paris-Descartes/Université Paris Sud) ont étudié le cerveau et les habitudes de sommeil de 177 élèves parisiens de 14 ans.

Les résultats sont sans appel : le manque de sommeil chronique met en danger le cerveau des ados avec des conséquences graves sur les compétences intellectuelles, les comportements ou encore la santé.

Un ado a besoin d’un minimum de 8 heures de sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *