L’aïkido verbal : pour aider les adolescents à se défendre sans violence, retrouver confiance en eux et harmoniser leurs relations

Luke Archer est formateur et conférencier en communication et gestion des conflits. Il nous présente une discipline précieuse pour de nombreux enfants et adultes : l’aïkido verbal.

 

Comme cela est fort bien défini sur le site de la Fédération Française d’Aïkido :

« L’Aïkido est un art martial en forme de self-défense avec des techniques tellement particulières qu’elles permettent de préserver l’intégrité de l’adversaire. C’est le principe de non-violence qui prédomine. Obtenir le désarmement volontaire de l’agresseur est à la fois l’objectif et la méthode de l’Aïkido. »

Il sera donc question d’utiliser des techniques de communication pour parvenir à utiliser l’énergie d’une attaque orale (insulte, moquerie, menace, …) pour désarmer l’agresseur et trouver une issue positive.

luke archer aikido verbal

L’Aïkido verbal s’articule en 3 étapes :

Etape 1 : la réception de l’attaque avec le sourire intérieur

Le sourire intérieur consiste à se recentrer tout d’abord sur soi en cas d’attaque. Cela passe par le contrôle de la respiration et la conscience de soi. Une astuce consiste à visualiser une image de soi-même en train de sourire et de la placer à l’intérieur de soi. Pour arriver à cette sérénité intérieure, il est important d’identifier ses faiblesses. Elles se révèlent en fonction de l’intensité émotionnelle ressentie lors d’une attaque. Un travail de simulation verbale avec une personne de confiance sera nécessaire pour apprendre à réagir.

Etape 2 : l’accompagnement d’une attaque afin de déstabiliser

Celui qui attaque s’attend soit à une contre-attaque, soit à une soumission. Or, l’aïkido verbal permet d’ouvrir une troisième voie : l’accompagnement de l’attaque. Cela permet de déstabiliser l’attaquant. Cet accompagnement consiste à ne pas rentrer dans le conflit mais à essayer de comprendre sincèrement la position de l’attaquant via l’empathie en utilisant un Irimi (voir ci-desssous). Si cela ne fonctionne pas, l’idée sera de « renverser » l’attaquant en menant l’échange dans le calme.

Etape 3 : canaliser l’attaque pour un résultat émotionnel équilibré

Là, il s’agit d’atteindre l’Aï-ki (l’équilibre d’énergie) en donnant à l’attaquant l’opportunité de « sauver la face ». Cela peut passer par de l’humour indirect par exemple.

 

Pour vous former à l’aïkido verbal, je vous invite à lire le livre de Luke Archer où vous trouverez de nombreux exercices comme celui-ci :

Capture d’écran 2015-09-29 à 10.03.11

Voici des exemples d’Irimi :

Capture d’écran 2015-09-29 à 10.04.29

Et voici le TEDx : « si on cherche à dominer, on est déjà vaincu »

 

J’espère que ce sujet vous aura passionné autant que moi. J’y vois vraiment une discipline incontournable car à la fois respectueuse et non violente. De plus, sa pratique confère une meilleure confiance en soi.

 

L’aikido verbal est disponible sur Amazon :

Une pensée sur “L’aïkido verbal : pour aider les adolescents à se défendre sans violence, retrouver confiance en eux et harmoniser leurs relations

  • 29 mars 2016 à 19 h 31 min
    Permalink

    Bravo pour cet article.
    Je ne connaissais pas du tout ce concept, qui est très intéressant.
    A appliquer d’urgence dans nos relations parents-ado, afin de stopper les confrontations dévoreuses d’énergie et de bonheur.
    Carole.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *