« Il est nécessaire qu’un adolescent s’oppose à ses parents »

Catherine Dolto, haptopsychothérapeute, invite les parents à saisir la chance de progresser grâce aux adolescents dont l’opposition dénote d’un comportement sain qui met souvent en exergue nos propres incohérences.

Ainsi, ne pas se sentir visé et prôner bienveillance et fermeté sont des attitudes qui aident l’ado à se construire et permettent aux parents d’exprimer leurs besoins sans juger.

Souvenons-nous également qu’opposition ne signifie pas violence orale ou verbale. Une opposition se transforme en collaboration dès lors que chacun se sent écouté et formule des demandes précises en rapport avec ses besoins. Deux des besoins les plus importants sont la reconnaissance et l’attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *