Comprendre le fonctionnement du cerveau avec la main (modèle de Daniel Siegel)

Daniel Siegel est professeur de psychiatrie à l’UCLA School of Medicine et Directeur de Institut Mindsight.

On lui doit cette modélisation de notre cerveau par la main, véritable schéma dynamique, qui vous aidera à comprendre certains comportements (comme ceux liés à la colère) et la manière de les réguler.

C’est Nadine Gaudin de l’association Discipline Positive France qui nous détaille brillamment ce modèle du cerveau dans la main :

 

L’avant-bras représente la colonne vertébrale.

Le_modèle_du_Cerveau_dans_la_main_de_Daniel_Siegel__démonstration_faite_par_Nadine_Gaudin_-_YouTube

 

Le pouce contre la paume de la main est le tronc cérébral , la partie limbique des émotions.

C’est le siège des émotions et des réactions en cas de stress (attaque, immobilisation, fuite).

C’est la partie qui régule toutes les fonctions automatiques comme la respiration, la digestion et toutes les émotions.

Le_modèle_du_Cerveau_dans_la_main_de_Daniel_Siegel__démonstration_faite_par_Nadine_Gaudin_-_YouTube

Lorsqu’on replie les doigts, on forme le cortex, la partie du cerveau qui permet de raisonner, de penser, de décider.

Le_modèle_du_Cerveau_dans_la_main_de_Daniel_Siegel__démonstration_faite_par_Nadine_Gaudin_-_YouTube

 

Les ongles représentent le cortex préfrontal : le siège des fonctions supérieures du cerveau. Il permet de réguler les émotions, la moralité, la prise de décision, l’organisation, la logique.

Le_modèle_du_Cerveau_dans_la_main_de_Daniel_Siegel__démonstration_faite_par_Nadine_Gaudin_-_YouTube

 

Lorsque nous sommes en colère, voilà comment réagit notre cerveau :

Le_modèle_du_Cerveau_dans_la_main_de_Daniel_Siegel__démonstration_faite_par_Nadine_Gaudin_-_YouTube

 

Nous sommes déconnectés de notre capacité de réflexion, de logique, de décision.

Il existe une autre notion intéressante dans la gestion de la colère : les neurones miroir.

Situés dans le le cortex prémoteur, elles permettent de modifier le comportement d’un individu par imitation du comportement d’un autre individu.

Ainsi, si vous êtes en colère, il y a de fortes chances que les personnes qui vous observent le deviennent aussi.

 

La discipline positive préconise de marquer une pause afin de reconnecter nos capacités à raisonner.

 

J’espère que vous avez trouvé cette vidéo passionnante et que vous profiterez des riches enseignements qui s’y trouvent.

 

Retenez que la colère déconnecte les capacités de réflexion, vous empêche de raisonner avec logique ou encore de décider. Il est par conséquent nécessaire de prendre une pause pour reprendre le contrôle de vos réactions.

Notez également que les neurones miroir contribuent à la contagion.

 

Pour les parents :

Je vous invite à découvrir cet article à propos du livre de Dan Siegel « le cerveau de votre enfant ».

le cerveau de votre enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *