Comment sortir du cercle vicieux de l’autodévalorisation

Le cercle vicieux de l’autodévalorisation se met en place lorsque nous n’osons pas nous affirmer.

Ce cercle vicieux est illustré ainsi dans le livre « Conseils de psys », édité sous la direction de Christophe André :

Ce cercle peut mener à un isolement sociale, des échecs répétés, une dépression,…

Il est heureusement possible d’en sortir. Et ceci passe par le fait de s’octroyer des droits afin de contourner des croyances erronées. Ces droits sont à exprimer et surtout à concrétiser en se félicitant de leur application progressive. Il est essentiel de valoriser chaque petit pas effectué en direction de cette revalorisation de vous-même. C’est ainsi que votre schéma de pensées se modifiera.

 

Parmi les droits à s’accorder :

  • Demander sans avoir peur d’être jugé : car les autres ne peuvent deviner nos besoins. Une demande claire est donc le meilleur moyen de satisfaire nos besoins et désirs tout en écoutant ceux des autres. Un exemple: demander de l’aide est valorisant pour autrui et nous permet de ressentir de la gratitude. Ce sont des aspects qui renforcent les liens sociaux. Nous sommes tous sur la même planète, collaborons pour grandir et avancer ensemble. Et si nous ne pouvons le faire dans l’environnement où nous nous trouvons, rapprochons-nous de cercles plus bienveillants. (voir cet article)
  • Dire non sans craindre des hypothétiques conséquences : apprendre à dire non permet de s’affirmer et de ne pas ravaler et cumuler de la frustration. On peut dire non en considérant le point de vue d’autrui, ce qui évite les vexations (voir cet article)
  • Exprimer vos émotions : exprimer nos émotions nous rend humain vis à vis des autres (qui ont eux-aussi besoin de l’être) et cela nous reconnecte avec nous-mêmes. Les émotions sont en effet les messagères de nos besoins (voir cet article)
  • Échouer : les échecs sont une nécessité d’évolution. On ne peut avancer sans échouer. (voir cet article)
  • Être heureux : le droit d’être heureux est central dans l’épanouissement. Il est important de prendre conscience de ce bonheur en le ressentant sans culpabilité. C’est d’ailleurs en étant soi-même heureux que nous rayonnons sur notre entourage. Alors, soyons bienveillants envers nous-mêmes et cultivons notre joie (sans cacher nos peines comme évoqué plus haut)
  • Refuser d’endosser un rôle et de se prêter à des jeux psychologiques comme le triangle de Karpman (victime/boureau/sauveur) (voir cet article)
  • Être soi, imparfait et différent : s’accepter tel que l’on est, voilà un point crucial dans l’affirmation de soi. C’est considérer nos forces et nos faiblesses comme un tout. Notre puzzle. Un puzzle que nous pouvons améliorer comme bon nous semble en travaillant sur tel ou tel aspect.
  • Droit de ne pas être affecté par les jugements et critiques : chacun pense ce qu’il pense en fonction de ses propres croyances et interprétations. Cela ne vous concerne pas. Lorsqu’on vous critique, demandez quel est le besoin et la demande de votre interlocuteur en indiquant que vous êtes blessé/triste d’entendre les mots qu’il profère (et sans l’accuser). (voir cet article)

 

L’écriture comme thérapie :

L’écriture a des vertus thérapeutiques et elle donne du sens à nos pensées (tout en coupant les ruminations mentales). Chaque jour, écrivez donc dans un cahier les expériences que vous vivez, les émotions que vous avez ressenties, vos pensées et vos actes. Et n’oubliez pas de vous féliciter pour votre progression.

Dans votre cahier, vous pouvez aussi décrire vos réussites passées afin de vous remettre dans cette configuration mentale. « Vous l’avez déjà fait, vous pouvez le faire de nouveau. »

 

Deux affirmations qui font du bien :

Osez s’affirmer repose sur 2 principes selon Christophe André :

« Je peux prendre ma place et faire entendre ma voix ».

« Il est possible de changer le cours des choses ».

A se répéter régulièrement.

 

Voici quelques idées d’activités qui vous permettront de vous affirmer de mieux en mieux :

  • le sport
  • les actes généreux (l’altruisme fait taire le juge intérieur de l’ego)
  • la danse, le chant
  • la méditation
  • le théâtre

 

Boite à outils affirmation de soi

Voici maintenant quelques ressources qui peuvent vous aider à vous aider :

Source du cercle :

« Conseils de psys » 

EnregistrerEnregistrer

Une pensée sur “Comment sortir du cercle vicieux de l’autodévalorisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *