Comment réagir avec bienveillance face à un « mauvais » bulletin scolaire

Vous avez en main le bulletin scolaire de votre adolescent et les résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes. La déception peut laisser place à la colère et à l’adoption d’un comportement jugeant qui entraînera opposition ou fuite agrémentée d’une blessure à l’estime de soi.

D’où l’intérêt de se préparer au préalable pour ne pas se laisser déborder par l’émotion et favoriser une saine collaboration. Car un ado qui rencontre des difficultés scolaires a plutôt besoin d’aide.

La psychologue Suzanne Vallières nous donne quelques conseils dans son livre « Les psy-trucs pour les ados » :

  1. Regarder le bulletin AVEC l’adolescent : il ne s’agit donc pas de s’approprier le bulletin et d’ouvrir un tribunal où critiques, étiquettes et accusations vont fuser. Au contraire, en regardant le bulletin ensemble et en laissant votre adolescent s’exprimer librement et commenter, il se sentira responsable, acteur et initiateur de l’analyse face aux problèmes.
  2. Souligner les points positifs : en remarquant les résultats positifs, les signes d’efforts,  les progrès et en demandant à votre ado comment il s’y est pris pour obtenir ces performances, il prendra conscience de sa capacité à réussir, à persévérer, à progresser et à s’appuyer sur ses forces.  Vous pouvez utiliser une couleur verte sur le bulletin pour y voir plus clair, tempérer votre propre humeur et accentuer le renforcement positif.
  3. Souligner les améliorations : afin que l’ado ne s’assimile pas à ses notes et ne se compare pas (motivation extrinsèque), il est essentiel de lui parler de ses améliorations matière par matière. Ces améliorations illustrent le fruit de ses efforts et l’encouragent à tenir bon pour progresser.
  4. Discuter des problèmes et des solutions :
    Pour ne pas rester bloquer sur un constat alarmant et anxiogène, nous pouvons orienter la façon de penser de notre ado vers la recherche de solutions : « Je vois que tu as eu des difficultés ici. Que pourrais-tu faire pour t’améliorer ? Que s’est-il passé selon toi ? Comment puis-je t’aider ?
    « Je te fais confiance pour trouver une solution et je suis là en cas de besoin. »
    Cette démarche « solution » est, de plus, motivante aussi pour le parent qui se place comme acteur de ce scénario.
  5. L’aider à se fixer des objectifs : « Quel objectif as-tu pour cette matière pour le prochain bulletin ? Avec quel indicateur pourrais-tu contrôler ta progression au fil des semaines ? Es-tu d’accord pour écrire ces objectifs et les afficher à un endroit où tu peux les visualiser ? »

Les causes possibles d’échec sont très nombreuses. Le fait d’ajouter du stress et des émotions désagréables est inefficace. Mieux vaut se concentrer sur la recherche de solutions qui peuvent aussi passer par un changement de filière et un rendez-vous avec des professionnels.

 

Je vous conseille un livre en particulier par rapport aux difficultés scolaires :

Non, votre ado n’est pas un feignant : un livre pour comprendre et accompagner les difficultés scolaires des adolescents

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.